Skip to Content

Only Last Spring I started Wearing Pink

Si les esquimaux ont plusieurs mots pour désigner la neige ou la glace, Nanó Wallenius, née en 1990 en Finlande, a au moins 90 visions de la couleur rose. Pendant la BIP2018, la jeune photographe résidant à Anvers occupe avec son exposition Only Last Spring I started Wearing Pink la Galerie Satellite, l’espace d’exposition dédié à la photographie contemporaine et géré depuis 2011 par l’équipe de la Biennale de l’Image Possible au Centre culturel Les Chiroux. En descendant les quelques marches dans la galerie située au cinéma Churchill, le visiteur sera surpris de voir l’espace occupé d’une façon inhabituelle. Non, il ne s’agit pas d’un vide-dressing mais d’autant d’invitations à revêtir le rose, couleur chargée de symboliques, stéréotypes et d’a-prioris dans notre société occidentale.

Le point de départ de mon travail est la complexité de la couleur rose dans la société occidentale. Presque tout le monde a un avis sur la couleur rose, alors que d’autres couleurs restent plus neutres pour nous. Le rose peut être à la fois séduisant et enfantin, érotique et féminin – et parfois même courtois. Il peut aussi être une affirmation de l’essence d’une féminité traditionnelle et du complexe de la Madone et de la Putain. Des nuances différentes de rose sont fréquemment utilisées dans la publicité et les images de marques contemporaines, afin de transmettre des messages divers en lien avec la féminité. Le rose clair est directement lié aux petites filles, le rose foncé est souvent utilisé dans un contexte sexualisé et le rose millennial vise à appuyer l’émancipation des femmes de mon âge.
Enfant je n’étais pas autorisée à porter du rose, peut-être comme une sorte de revendication de ma mère. Elle associait le rose avec quelque chose de faible, de mauvais goût et de dégradant. Durant toute mon enfance, j’avais presque un sentiment d’interdit par rapport au rose. Ce que je fais aujourd’hui c’est réclamer et explorer cette couleur qui depuis toujours semblait ne pas exister pour moi.
Nanó Wallenius

L’exposition Only Last Spring I started Wearing Pink est une invitation à positionner son corps et à sonder ses sentiments par rapport à une simple couleur aux dégradés multiples, mais aussi une façon de célébrer la rencontre entre l’image photographique et le livre, au centre de l’espace.

Back to top